Le Compost, une belle aventure humaine

Par Myriam Feldman


Où trouver un lieu convivial, des gens de toute origine, de toute génération, ayant un objectif commun ?

Moi, je l’ai trouvé il y a 7 ans dans le 13ème, tout près de la station F, non loin de la Bibliothèque François Mitterrand.
Dans le quartier où j’habite, dans le square Héloïse et Abélard, juste en bas de chez moi…

Continuer la lecture de « Le Compost, une belle aventure humaine »

Atelier Fresque du Climat

le 09 décembre 2023 de 14h30 à 17h30

La Fresque du Climat est un jeu sérieux basé sur la collaboration dont l’objectif est de comprendre et de s’approprier les mécanismes du changement climatique. Encadrés par des animateurs bénévoles formés à la Fresque du Climat, les participants joueront par groupes de 6 à 8 personnes pour faire fonctionner leurs méninges et aller au bout cette fresque collective, créative et éducative.

Inscription par mail à l’adresse : bienvenue@compos13.fr
dans la limite des places disponibles (16 places, à partir de 15 ans)
Durée du jeu : 3 heures

Astuce anti-gaspi : gelée d’épluchures de pommes

Avec le retour des pommes nous vous proposons une recette réalisée à partir d’épluchures de pommes, à déguster sur une tartine, sur une crêpe, en fond de tarte…

Plus les pommes sont fraiches, plus les épluchures contiendront de pectine (c’est la substance contenue dans la peau et les pépins et qui permet la gélification), ce qui est préférable pour la gélification.

Ingrédients :

Épluchures de pommes : peaux, trognons et pépins
Sucre en poudre : pour 500ml de jus, la moitié de sucre
Le jus d’un citron par demi-litre de liquide obtenu

La recette est réalisée en deux étapes : une cuisson pour l’obtention du jus puis après filtrage une cuisson pour réaliser la gelée. On peut ajouter un peu de gingembre ou d’épluchures de gingembre, de la cardamome ou une autre épice de votre choix pour parfumer la gelée. 

1ère étape : La préparation du jus

Dans une casserole, placez les épluchures de pommes et recouvrez abondamment d’eau. Portez ensuite à ébullition puis laissez cuire pendant une heure à feu moyen. À l’aide d’un chinois, filtrez la préparation puis appuyez à l’aide d’une cuillère en bois sur les épluchures pour extraire tout le jus.

Placez le reste des épluchures au compost !

2ème étape : la cuisson pour l’obtention de la gelée

Pour 500 ml de liquide obtenu, ajoutez la moitié en sucre en poudre. Dans une casserole, mélangez le jus et le sucre jusqu’à dissolution puis laissez cuire à petit feu pendant environ 30 minutes. Puis vérifiez à l’aide d’une petite cuillère la gélification en laissant refroidir. Si la gelée n’est pas prête, poursuivez la cuisson en vérifiant toutes les 5 minutes. Puis versez la gelée dans des pots à confiture récupérés et stérilisés.

Laissez reposer 48 heures et dégustez !

Visite du Jardin Alpin au Jardin des Plantes

Le samedi 14 octobre 2023,

Nous vous invitons à découvrir cette petite pépite du Jardin des Plantes, souvent ignorée, en compagnie de Julien Longepierre. Rendez-vous au pavillon de compostage à 12 heures, pour un pique-nique commun au Jardin des Plantes tiré du sac, avant la visite.

 

Inscription par mail à l’adresse : bienvenue@compos13.fr
ou auprès de Myriam lors des permanences

Visites des serres d’Auteuil

Les serres d’Auteuil ont été inaugurées en 1898 après 3 ans de travaux, leur vocation à cette époque était de servir  de centre de productions horticoles pour la ville de Paris.
Les serres d’Auteuil ont perdu cette vocation en 1968 où leurs surfaces ont été réduites de 1/3 pour permettre la construction du périphérique et de l’échangeur d’Auteuil. 
En 1998 les serres d’Auteuil ont été classées monuments historiques.
Dans les années 2010 le projet d’extension de Roland Garros ampute les serres d’Auteuil d’environ 6000 mètres carrés. Ce projet s’est achevé en 2020.

Les visites se sont déroulées par petits groupes d’une dizaine de participants. Avant de visiter les serres d’Auteuil, nous avons déjeuné dans le jardin des serres d’Auteuil, dans une ambiance très conviviale.
On y retrouve des plantes de tous les continents, et également une petite volière dans la grande serre.
Nous avons aussi visité les nouvelles serres construites par la fédération française de tennis lors de l’extension de Roland Garros.
Pour en savoir plus sur les serres :

Lien vers le site de la mairie de Paris

Lien vers Wikipédia

Des collégiens de George Sand en visite au Square Héloïse et Abelard

C’est le 13 janvier, par une froide après-midi d’hiver que nos bénévoles enthousiastes ont pu accueillir une classe de collégiens, plus précisément des élèves de 6ème de George Sand, un établissement situé rue de Tolbiac. Ces derniers, engagés dans un projet scolaire sur le traitement des déchets, nous avaient sollicités, curieux de découvrir le fonctionnement d’un compost de quartier et c’est ce qui leur a été proposé à travers un échantillon d’activités participatives.

Nos « animateurs » ont ainsi débuté par un quiz sur les temps de décomposition de différents détritus qui a introduit nos auditeurs à la question du traitement des déchets verts à laquelle Compos’13 offre une réponse locale et associative.

Grâce à la présence des « membres-jardiniers » de l’Astrolabe, le jardin partagé situé dans le square Héloïse et Abelard, le reste de la visite s’est fait en deux sous-groupes axé chacun sur une facette de notre alimentation. D’une part la production des fruits, légumes et plantes qui participent à la création de ce qui se retrouve dans nos assiettes et d’autre part la production du compost qui découle de ce qui peut se récupérer de nos comportements culinaires. 

En quelque sorte une sensibilisation au cycle qui part de la terre pour y retourner, avec l’énorme bénéfice que représente un cycle qui ne nécessite pas un apport énergétique autre que celui fournit par les volontaires qui viennent déverser leurs « bioseaux » dans les cellules du pavillon.

Nos auditeurs se sont montrés vivement intéressés par le parcours proposé et ils semblent en être repartis avec une vision plus claire de la question qui les avaient amené au départ, comme en témoigne le journal du collège réalisé à la suite de cette après-midi. Qu’ils soient de futurs poètes ou pas, force est de constater que les vers rencontrés au jardin ou dans le compost ont fait l’unanimité!

E. LAURENT

Lien vers le journal des collégiens

Les astuces anti-gaspi de nos adhérents #9

Dans cette période particulière, notre association tient à garder le lien social créé au pavillon. Nous faisons appel à nos bénévoles et volontaires pour nous donner leurs astuces et leurs recettes que nous vous partageons chaque semaine. Vous pouvez retrouvez l’ensemble des astuces ici. Cette semaine, un grand menu de chef, « bon pour le climat » !

Pickles & lacto-fermentation

Rédaction: Mickaël

La saisonnalité des récoltes, les aléas météorologiques, font que lorsqu’enfin nos fruits et légumes préférés tant attendus apparaissent dans nos potagers ou sur les étals, ils le sont parfois en abondance, pour ensuite en disparaître pendant des mois.

Pour éviter que des fruits et légumes trop nombreux ne viennent alimenter prématurément les bacs de notre site de compostage préféré, (ou au pire alimenter l’usine d’incinérateur d’Ivry) ou tout simplement pour pouvoir en profiter plus longtemps, des solutions de conservation naturelles existent.

La lacto-fermentation

La lacto-fermentation, aussi appelée enzymation  est un procédé de conservation d’aliments crus. Les aliments macèrent dans des bocaux sans oxygène (anaérobie) pour éviter la prolifération de mauvaises bactéries, tout en laissant se développer d’autres bactéries bénéfiques pour l’organisme (bactéries lactiques qui sont des probiotiques naturels).

Citrons lacto-fermentés

Pour réaliser ses conserves lacto fermentées, il suffit de mélanger et travailler les légumes émincés avec du gros sel afin d’en faire ressortir le jus nécessaire à la conservation. Pour les fruits et légumes plus fragiles ou manquant de jus, un ajout de saumure (eau déchlorée + sel) préalablement préparée permettra de compléter le bocal rempli des fruits ou légumes. L’utilisation de bocaux hermétiques avec joint en caoutchouc, comme ceux utilisés pour la conservation par stérilisation est nécessaire afin d’assurer l’absence d’entrée d’oxygène, tout en permettant l’excès de liquide produit de s’échapper (prendre garde à positionner un récipient sous les bocaux). Les ferments lactiques vont alors se développer dans le liquide de fermentation en se nourrissant des glucides présents dans les végétaux et les transformant en acide lactique. Il est également possible d’ajouter des épices (grains de poivres, de coriandre, de moutarde etc…) à cette préparation afin d’en varier les saveurs.

Les avantages de la lacto-fermentation sont nombreux. Comme déjà précisé, elle permet de conserver les aliments (plusieurs mois), et donc d’en consommer hors saison. Contrairement à la conservation par stérilisation elle enrichit les aliments (elle ajoute de la valeur nutritive aux aliments conservés grâce aux probiotiques, enzymes et vitamines qu’elle produit), elle enrichit gustativement ces aliments. À noter qu’une très légère effervescence  sera présente lors de la dégustation. Il faut garder à l’esprit que plus les ingrédients (sel, vinaigre…) sont de qualité, meilleur en sera le résultat. Le principal inconvénient réside, de mon point de vue, dans la patience que sa dégustation nécessite. En effet, il faudra patienter au minimum 3 semaines avant de pouvoir y goûter, mais il est préférable d’attendre un peu plus longtemps pour un résultat optimal. Autre bémol, attention de ne pas abuser de ces aliments les premières fois pour les personnes ayant un système digestif fragile, l’organisme devra s’habituer à retrouver la présence de bactéries que notre alimentation aseptisée a fait disparaître de notre quotidien.

Poivrons et courgettes lacto-fermentés

Nous connaissons tous de nombreux aliments lacto-fermentés présents dans de nombreuses cultures culinaires sans en avoir conscience. Ainsi le choux fermenté de la choucroute, certains types d’olives, le kimchi ou certaines boisson comme le kéfir, le kombucha et bien d’autres sont des aliments lacto-fermentés. Vous pouvez retrouver sur internet de nombreuses pages proposant des recettes précises avec des dosages détaillés en fonction des aliments à conserver, que vous pourrez adapter à vos goûts.

Les pickles

La réalisation de pickles est elle plus rapide que la conservation par lacto-fermentation, et le résultat est lui consommable au bout de quelques jours seulement. Le principe repose sur une conservation dans un mélange de vinaigre pur ou additionné de sucre, d’eau voire de jus de fruit pour certaines recettes.

L’acide acétique contenu dans le vinaigre empêche le développement des microbes, c’est un excellent antiseptique. Vous pourrez conserver par le vinaigre, des cornichons, des câpres, des petits oignons bien sûr, mais aussi d’autres légumes macérés en mélange pour réaliser des pickles ou des légumes et/ou des fruits additionnés de sucre pour réaliser des chutneys. Vous obtiendrez d’agréables condiments.

Bocal de pickles de radis

Les pickles ne se conservent que quelques semaines, mais si vous stérilisez vos pots avant usage vous pourrez les conserver plus longtemps. Vous pouvez utiliser ici des pots classiques du style de ceux des confitures.
Le vinaigre peut être de vin rouge ou blanc, ou d’alcool, de cidre, il doit titrer au minimum 7°. Il devra être porté à ébullition avec les autres ingrédients composant le liquide de conservation avant de recouvrir les aliments à conserver. Tout comme en lacto fermentation, vous pouvez ajouter des épices à vôtre préparation, en gardant toujours à l’esprit l’importance de la qualité des produits.

Bocal de pickles de betteraves

Les avantages des pickles pour conserver vos aliments résident dans leur simplicité, et dans le délai au bout duquel il est possible de déguster ceux-ci. En revanche, contrairement à la lacto-fermentation, l’enrichissement des aliments n’est que gustatifs, nul développement de probiotiques. Tout comme pour la lacto-fermentation, de nombreux sites donnent des recettes que vous pourrez faire varier selon vos envies.

La dégustation de ces aliments, conservés en pickles ou lacto fermentés, s’effectue de divers manières selon les envies. En crudités, chauds comme pour la choucroute ou le choux rouge, à grignoter à l’apéritif, ou bien dans un wrap préalablement enduit de houmous pour un pique-nique plein de saveurs…

La pétition pour l’essaimage

Vous ne le savez peut-être pas mais nous menons depuis 2018 un projet d’essaimage pour la construction de trois nouveaux pavillons de compostage de quartier à Paris 13.

L’essaimage du compostage de quartier, pourquoi ?

Parce que nous recevons de nombreuses demandes d’adhésion et que nous ne pouvons pas y répondre faute de places.
Parce que nous aimons composter et transformer les biodéchets en un amendement qui enrichit le sol et nourrit la biodiversité.
Parce que nous sommes convaincus que le compostage de quartier est une belle aventure collective qui nous permet de vivre les valeurs d’entraide et de solidarités que nous portons et parce que nous considérons que la transition sociale et écologique se réalisera avec des actions et des projets collectifs.

La pétition, pourquoi ?

Parce que malgré les déclarations de la Ville de Paris et de la Mairie d’arrondissement, l’essaimage rencontre des freins depuis trois ans et que nous espérons pouvoir montrer que de nombreuses personnes adhèrent à notre démarche et souhaitent composter. En 2018, nous avions reçu 1500 soutiens.
Parce que nous voulons  réaffirmer notre détermination à mener à bien le projet.

Nous soutenir, pourquoi ?

Parce que vous aussi avez envie de composter et de nous rejoindre.

Parce que tout simplement  vous avez envie de voir les initiatives de ce type se multiplier.
Et pour beaucoup d’autres raisons que vous pourrez exprimer en signant la pétition et pourquoi pas en partageant des commentaires.

Merci de votre soutien, le lien vers la pétition

Rencontre avec les Alchimistes à l’Îl’Ô

Vendredi 10 juillet, un petit groupe composé de professionnels et de bénévoles de trois structures – Compos’13, Le sens de l’humus et Maîtres Composteures d’Est Ensemble- visitait la plateforme de compostage des Alchimistes située dans le site du projet dit l’Îl’Ô, pôle d’activités écologiques et citoyennes situé dans la partie Natura 2000 de l’Île Saint-Denis. Ce projet porté par l’association Halage, accueille des éco-activités, dont celles des Alchimistes sur un ancien site industriel.  Les Alchimistes collectent, trient et valorisent en circuit court des déchets organiques en fabriquant du compost normé et utilisable en agriculture biologique, destiné à l’agriculture et au jardinage en milieu urbain. C’était l’occasion pour nous de  découvrir leur plateforme, leurs projets et expérimentations.

Continuer la lecture de « Rencontre avec les Alchimistes à l’Îl’Ô »