La fête du « Compost branché » : un événement solaire !

Hier, le samedi 23 septembre, Paris et l’Ile-de-France célébraient la Fête des jardins. C’est le moment que Compos13 a choisi pour fêter l’installation des panneaux photovoltaïques sur une partie du toit végétalisé de son pavillon de compostage.

Plusieurs mois de préparations, une longue journée d’installation

Grâce au travail fourni par le PIL (Pôle Innovant Lycéen) et par l’association Les Energiques, les panneaux solaires ont été installés le jeudi 21 septembre. Plusieurs élèves du PIL ont été présents, accompagnés par les bénévoles de Compos13. La bonne ambiance et quelques rayons de soleil ont été au rendez-vous, garantissant le succès de la démarche : vers 17 heures, l’électricité « solaire » a commencé à alimenter le tamiseur !

Un compost « branché » et solaire

Une fois les premiers essais concluants terminés, Compos13 et ses amis ont été prêts pour l’inauguration officielle des panneaux photovoltaïques, lors de la fête du samedi 23 septembre.

Entre 10 et 13 heures, les bénévoles et volontaires de Compos13, ainsi que les associations ayant mis en place l’installation, ont accueilli de nombreux invités : Jérôme Coumet, le Maire du 13ème arrondissement de Paris, plusieurs élus et membres de la mairie, quelques journalistes et dessinateurs, ainsi que de nombreux amis et voisins du composteur collectif.

Au programme de la matinée, des démonstrations et explications sur le fonctionnement des panneaux solaires qui alimentent désormais une batterie, une sessions de tamisage du compost mûr et sa distribution, un peu de jardinage et – pour conclure – un moment convivial autour d’un pique-nique préparé par les participants.

Derrière le caractère ludique de l’événement, l’enjeu est de taille : Compos13 a démontré qu’une association de quartier peut participer au changement énergétique et écologique. La valorisation des déchets organiques, ainsi que la production et l’utilisation de l’énergie solaire sont de grands pas dans la vie du quartier. La volonté d’une poignée de bénévoles qui savent susciter l’enthousiasme de leur entourage peut propulser des solutions innovantes qui oeuvrent pour la planète.

La presse l’a déjà compris et le Parisien y a dédié un article dans son journal papier et web : « Paris XIIIe : c’est parti pour le compost à l’énergie solaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *